moteur de recherche

Evénement : L'ESIPE dans la presse: La filière GM à l'honneur!

L'ESIPE dans la presse: La filière GM à l'honneur!

16
Avr
2015

La filière génie mécanique à l’ESIPE– Marne-la-Vallée : la mécanique appliquée, une discipline d'avenir

 

 

Matière grise T40

Chaque année, les apprentis ingénieurs de la filière “Génie Mécanique” proposée par l’École Supérieure d'Ingénieurs de l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée (ESIPE-MLV) mènent à bien des projets en mécanique appliquée, en collaboration avec des entreprises partenaires. De la conception à la production, ils peuvent intervenir dans toutes les phases du cycle de vie d’un produit.

Les apprentis ingénieurs en génie mécanique de l'ESIPE-MLV sont appelés à travailler dans des secteurs aussi divers que l'automobile, l'aéronautique et le spatial, l'énergie, la mécanique générale ou encore les équipements industriels. À l'issue d'une spécialisation en “Conception et Production des systèmes Mécaniques” ou en “Sciences et Génie des Matériaux”, ils exerceront leurs compétences en bureau d'études, calcul, recherche et développement, méthodes, production ou qualité.

Des collaborations en mécanique appliquée

“Nos apprentis évoluent au sein d'entreprises partenaires : de grands groupes industriels tels que Safran, PSA-Peugeot Citroën, Areva ou Dassault Systèmes, ainsi qu'un certain nombre de PMI et PME de Seine-et-Marne” précise Benoît Jacquet-Faucillon, responsable de la filière Génie Mécanique à l'ESIPE. Ces relations débouchent souvent sur des partenariats ; en 2014 par exemple, l'entreprise Souchier de Lognes, spécialisée dans la conception et l'installation de systèmes d'évacuation de fumées et de chaleur, a sollicité les apprentis de troisième année pour optimiser la technologie de ses dispositifs. Cette collaboration a permis de réduire de 40% les efforts d'ouverture des systèmes d'évacuation. La filière travaille également sur des problématiques liées à l'humain telles que l'accessibilité. “Avec les apprentis de deuxième année, en partenariat avec l'association Accesstory, nous avons développé un projet pour l'accès des commerces aux personnes à mobilité réduite.” Dans le domaine médico-éducatif, en partenariat avec l'Institut Médico-Éducatif (IME) Armonia Limeil-Brévannes, les jeunes ont développé des tables de Praxies, supports éducatifs pour développer les capacités psycho-motrices des autistes. “Nous avons conçu des tables de Praxies mieux adaptées aux besoins des médecins et moins chères : elles sont généralement hors de prix” explique Benoît Jacquet-Faucillon.

L'ESIPE, fer de lance de l'innovation

“L'objectif de l'école, laboratoires à l'appui, est de découvrir de nouvelles applications et de développer de nouveaux apprentissages.” Chaque filière est dotée d'un laboratoire de recherche, dont les thèmes sont en adéquation avec les métiers visés. Dans le “Laboratoire Modélisation et Simulation Multi-Echelle”, consacré à la recherche en mécanique, les 80 chercheurs-enseignants, répartis en quatre équipes, travaillent sur des problématiques de mécanique, d'échanges thermiques, de chimie théorique et de biomécanique. En mécanique des matériaux, certains se consacrent à la modélisation et à la simulation multi-échelle et multi-physique, d'autres à la prévision des propriétés des matériaux complexes, composites et biologiques. Les élèves sont associés à cette dynamique d'innovation, notamment en participant aux “24h de l'innovation”. Lors de ce concours international, les apprentis de l'ESIPE et d'autres étudiants de Grandes Écoles doivent apporter en 24 heures une solution innovante à une problématique donnée, et la présenter sous la forme d'une vidéo de deux minutes.

Une ouverture à l'international

Les apprentis ingénieurs sont invités à vivre une expérience à l'étranger, encouragés par le Passeport International qui vise à accompagner l'ouverture de l'école. De même, l'ESIPE accueille chaque année des étudiants étrangers, en provenance du Canada, d'Espagne ou de Corée du Sud. “Appréhender les différences culturelles des différents pays est important dans notre métier” souligne Benoît Jacquet-Faucillon. Pour le moment, seuls certains cours sont dispensés en anglais par les enseignants et les enseignants-chercheurs, bilingues pour la plupart, mais “d'ici quatre ans, nous aimerions généraliser les cours en anglais en troisième année dans l'ensemble des filières”. 

“L'objectif de l'école, laboratoires à l'appui, est de découvrir de nouvelles applications et de développer de nouveaux apprentissages.”

Benoît Jacquet Faucillon, responsable de la filière Génie Mécanique à ESIPE 

L'ESIPE-MLV, (anciennement UFR Ingénieurs 2000), qui appartient à l'Université Paris-Est Marne-La-Vallée, propose des formations d'ingénieurs par apprentissage en trois ans, en partenariat avec le CFA Ingénieurs 2000. Cette école publique propose sept filières d'ingénieurs (six par apprentissage et une sous statut étudiant) habilitées par la Commission des Titres d'Ingénieur : Électronique et Informatique, Génie Civil, Conception et contrôle dans la construction, Génie Mécanique, Informatique et Géomatique, Informatique et Réseaux, Maintenance et Fiabilité des Processus, Image, Multimédia, Audiovisuel et Communication. Une particularité : c'est le site d'enseignement où est physiquement réuni le plus grand nombre d'apprentis en France. 

Publié le 13-04-2015 sur Seine-et-Marne Développement (http://www.seine-et-marne-invest.com)


Les autres événements UPEM